Le Bouchot

C'est où ?

En Sologne, aux portes du bassin parisien, à moins de 200 kilomètres de Paris, Le Bouchot est un lieu idéal pour changer d'air. On y découvre aussi la permaculture. Le Bouchot est une ferme tricentenaire. Elle est située sur la commune de Pierrefitte sur Sauldre.

Un pays d'étangs et de nature préservés.

Sa situation à la frontière de plusieurs zones climatiques (océanique, continentale et méridionale) lui confère une grande diversité floristique.

Zone Natura 2000, la Sologne accueille un grand nombre d'animaux : des grands cervidés aux petites libellules (38 espèces) en passant par les oiseaux (220 espèces), que l'on découvre à travers 2000km de chemins forestiers. La Sologne abrite 1200 espèces de plantes vasculaires dont 5 à 600 sont relativement rares (17 sont protégées dans l'hexagone). C'est aussi un lieu de mystère grace aux forêts denses, difficilement pénétrables, ainsi qu'à l'omniprésence de l'eau — la Malnoue.

Arbres torturés, brumes enveloppantes qui s'élèvent en formes étranges, concourent à l'histoire de la Dame Blanche et aux mythes Solognots.

Une ancienne ferme

Acquise en 2002 par Anne et Jean-Philippe, pour y créer un lieu de vie, d'accueil, d'expérimentation et de partage, la ferme du Bouchot est constituée de plusieurs bâtiments répartis autour d'une grande cour carrée. Certaines constructions sont entièrement charpentées et essentiellement faites de briques fabriquées localement ou dans les villages environnants. Situé dans l'une des dernières plaines agricoles de Sologne, le Bouchot s'ouvre au Sud sur une zone naturelle qui s'étend jusqu'à la Sauldre.

Utilisée jusqu'en 2000 comme ferme de polyculture et d'élevage le Bouchot devait être rénové et aménagé pour devenir un  Ecocentre.

Une rénovation naturelle

La Maison principale, l'écurie, l'étable, la stabulation, après un long nettoyage, ont été rénovées et aménagées. Les matériaux utilisés sont principalement : le chanvre et la laine de bois pour l'isolation, le fermacel et le bois local pour les parements et les cloisons et la chaux et les peintures naturelles pour les revêtements. Portes et fenêtres sont de récupération. Chauffage au bois et traitement des eaux par phytoépuration, récupération des eaux de pluie, tout est fait pour respecter l'environnement.
 

  • Plusieurs chambres et un gîte permettent maintenant d'héberger simplement et confortablement une vingtaine d'hôtes.
  • Un camping « Pré vert » peut recevoir également 21 campeurs.
  • Une grande salle peut accueillir les formations.

Les 3,1/2 ha ont été colonisés. Petit à petit le Bouchot, dont les arbres avaient presque totalement disparu, est devenu vert. Plantes et animaux ont intégré tous les espaces.

Pour en savoir plus, sur l'hébergement au Bouchot, visitez le site : http://www.lebouchot.net

Une réserve d'oiseaux

La ferme du Bouchot est un refuge LPO. On peut y rencontrer une quarantaine d'oiseaux dont l'exotique Loriot d'Europe, le fier Tarier Pâtre, la Linotte mélodieuse, le Chardoneret élégant et le rare Buzard St-Martin. La présence des nombreux étangs, dans un rayon proche, permet d'y observer également de nombreux oiseaux migrateurs.

Les gardiens du lieu

Anne est une passionnée de nature, des animaux terrestres et aquatiques. Pour se détendre, elle tire sur les mauvaise herbes (mais toutes ne sont pas mauvaises) ou se promène en forêt avec son appareil photo.

Jean-Philippe est à l'origine un naturaliste, écrivain et conférencier spécialiste de l'Amazonie. Fondateur d'Europe Conservation France et du CEDREB, il collabore aujourd'hui comme ingénieur conseil à des programmes internationaux de reforestation pour lutter contre la désertification, l'érosion des sols, et préserver la biodivesité et les ressources en eau. Sa passion pour la permaculture date de 2009. Il n'a, depuis, cessé d'apprendre et expérimenter les solutions inventées par Bill Mollison, David Holmgren et tous les permaculteurs qui leur ont succédé (voir nos réalisations pratiques).

Le Bouchot accueill et organise de nombreuses formations, dans des domaines touchant à l'écologie, à la permaculture et au développement personnel. En 2012, notamment, la ferme a hébergé une masterclass en permaculture sociale enseignée par la célèbre Robyn Francis, qui dirige le Permaculture College Australia.

En 2013 et 14 Bernard Alonso y a conduit des Cours de Design en permaculture.